• La base sous marine de Bordeaux

    La base sous marine de Bordeaux

    Du béton brut, de l’acier, de l’eau, de la pénombre, une histoire…et de l’art. Bienvenue à la Base sous marine de Bordeaux !

    Un peu d’histoire pour comprendre pourquoi la base sous-marine de Bordeaux est hors du temps.

    A partir de 1940 et jusqu’à la fin de la guerre, l’armée allemande occupe la base sous-marine de Bordeaux et y loge les prisonniers espagnols chargés de construire la base sous-marine.

    Enfin, la Base sous-marine est l’une des cinq bases construites par les Allemands sur le littoral atlantique pour abriter des flottilles de sous-marins U-Boote pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa construction par les forces d’occupation allemande débuta en 1941 pour s’achever en 1943.

    Ce gigantesque bunker est organisé en onze alvéoles liées entre elles par une rue intérieure.

    Aujourd’hui, cet endroit « underground » est converti en un espace culturel atypique géré par la ville de Bordeaux. Tout au long de l’année, la Base sous-marine accueille une programmation pluridisciplinaire : expositions temporaires, concerts, art lyrique, jazz, spectacles, théâtre, danse.

    De plus, s’y rendre est à chaque fois une expérience : on se laisse surprendre par l’immensité du béton et l’atmosphère singulière des quais, qui bénéficient d’une mise en lumière particulièrement soignée. A chaque manifestation des mises en scène sont installées pour s’adapter à l’évènement.

    Un lieu au final très contemporain, dans le quartier en plein mutation des Bassins à Flots.

    La base sous-marine n’est ouverte qu’à l’occasion des expositions temporaires.

    Jeudi 26 octobre 2018 il y avait le vernissage de l’ exposition Media Acqua.

    Comme à chaque fois, j’y étais. Je ne manque aucun des vernissages. J’aime beaucoup cet endroit atypique qui est resté dans « son jus ».

    Du 26 octobre 2018 au 6 janvier 2019 : exposition Media Acqua,
    Expo-balade où les différents états de l’eau sont évoqués. 

    Medio acqua présente des installations d’artistes majeurs et emblématiques de la scène artistique française et internationale ainsi qu’une sélection d’œuvres vidéo de jeunes artistes émergents et récemment diplômés de la prestigieuse école du Fresnoy. 

     Que  présente Média Acqua ?

    Medio acqua présente des installations d’artistes majeurs et emblématiques de la scène artistique française et internationale ainsi qu’une sélection d’œuvres vidéo de jeunes artistes émergents et récemment diplômés de la prestigieuse école du Fresnoy.
    Et si l’eau était le médium ou l’acteur principal ?
    Artistes jeunes (Fanny Paldacci, Mathilde Lavenne), émergents et confirmés (Pierre Ardouvin, Ange Leccia, Pierre Malphettes, Stéphane Thibaet, Laurent Pernot).

    Des grands « tambourins » suspendus , des petites billes qui roulent doucement grâce à un mécanisme de balancier. Fermer les yeux et vous êtes au bord de la mer ! oui oui ! incroyable, mais le bruit des vagues est surprenants !

    On déambule dans les couloirs, les salles sombres de la base sous marine et au détour d’un couloir, la neige nous surprend ! Saisissantes les sculptures de Laurent Pernot.

    Pour cette œuvre, il faut savoir qu’une projection est faite sur ce « chemin » comme si l’eau coulait. Dommage, je n’ai pas fait de vidéo ! Gloups !

    Des verres disposés, remplis d’eau, un ventilateur qui tourne…et voilà le mot « money » qui s’affiche !

    Un film parmi d’autres, la fantaisie de l’artiste : un homme repousse avec un balai les vagues. Je vous l’accorde, un brin loufoque !

    “Une invitation à la méditation et à la contemplation, au lâcher prise, au “laisser couler” ! Renato Casciani, commissaire de l’exposition.

    Un des couloirs de la base sous marine, qui mène d’une salle à une autre. Rien n’a été restauré comme tout ce lieu inhabituel pour un espace culturel.

    Vous l’avez compris, j’aime beaucoup ce lieu. Du passé morbide de la construction par les occupants allemands, et leurs prisonniers en travail forcé, à la sublimation dans l’enceinte aveugle du béton de ce lieu par des expositions très variées, décalées (j’y ai vu également un concert de Mélody Gardot en 2015 qui avait sa scène sur l’eau !) qui ont comme dénominateur de se servir du béton pour mettre en valeur, par un éclairage raffiné, des œuvres parfois éclatantes de couleurs. Une vraie réussite !

    J’espère que cela vous donnera envie d’y faire un saut, même si mes photos sont pas vraiment top.

    Base sous-marine de Bordeaux  – www.bordeaux.fr/base-sous-marine

    Boulevard Alfred Daney – 33300 Bordeaux. Tél 05.56.11.11.50  Du mardi au dimanche de 13h30 à 19h

    Mise à jour le 23 juillet 2019

    Dès le printemps 2020, la Base-sous marine accueillera Bassins de Lumières, une exposition numérique immersive présentée comme l’une des plus grandes installations multimédia au monde.

    Source : bordeauxtendances.fr

    Les nouveaux “Bassins de Lumières”

    La Base sous marine de Bordeaux accueillera donc un nouvel espace baptisé les Bassins de Lumières. Les alvéoles 1 à 4 seront consacrées à des expositions numériques immersives dans l’esprit des Carrières de Lumières (Baux-de-Provence) et de l’Atelier des Lumières à Paris, mais 5 fois plus grand que ce dernier. Au total quatre bassins en eau de 12 mètres de haut, 100 mètres de long et 22 mètres de large seront exploités pour ce show visuel, présenté comme  l’une des plus grandes installations multimédia au monde.

    Source : bordeauxtendances.fr

    Dès l’ouverture je ne manquerai pas de vous rédiger un billet…

    Suivre:

    17 Commentaires

    1. Evelyne BERENGUER
      16 novembre 2018 / 11 h 35 min

      Magnifiques photos pour ce lieu très atypique copine. Bzoo

    2. 13 novembre 2018 / 11 h 08 min

      J’aime tellement Bordeaux Jany, que j’ai envie de faire découvrir ma belle ville. Bises

    3. 12 novembre 2018 / 12 h 31 min

      Impressionnant, le bunker d’abord, puis la reconversion magique des lieux. C’est superbe! Merci pour cette escapade 😊👍bonne journée !

      • 13 novembre 2018 / 11 h 04 min

        Oh ouiiii une reconversion très interessante ! Merci pour ton com’. Bises

    4. Stéphanie
      11 novembre 2018 / 21 h 09 min

      L’ambiance de ce lieu est surprenante et les aménagements d’art contemporain sont vraiment à leur place. Ces lignes géométriques et les installations doivent être en symbiose. Bonne soirée

      • 13 novembre 2018 / 11 h 05 min

        C’est magique Stéphanie quand tu rentres tu es transportée….bises

    5. 11 novembre 2018 / 19 h 30 min

      C’est atypique comme endroit à Marseille nous avons une ancienne manufacure de tabac qui a été transformé en friche, j’aime l’idée de réabilité des lieux chargés d’histoire qui font parti de notre identitée!
      Des bises ma Bordelaise

      • 13 novembre 2018 / 11 h 05 min

        Oui tu m’en avais déjà parlé. Quand je viendrais…un jour, tu m’y amèneras ! bises

    6. 11 novembre 2018 / 1 h 36 min

      Complètement atypique cet endroit
      C’est’top
      Bonne soirée

      • 13 novembre 2018 / 11 h 06 min

        Magique même ! Merci pour ton com’ ! Bises

    7. 10 novembre 2018 / 17 h 09 min

      Tout ce qui peut promouvoir l’art et la culture est intéressant et c’est une très belle initiative de la ville d’avoir reconverti cette base !
      Un lieu d’exception à visiter lors d’un séjour à Bordeaux.
      Bon week end.

      • 13 novembre 2018 / 11 h 06 min

        Oui Bordeaux est une ville magique avec plein d’initiative § Bref, j’adore ma ville ! rire…bises

    8. 10 novembre 2018 / 17 h 03 min

      Merci pour ce partage culturel et quelque peu insolite. Bon week-end.

      • 13 novembre 2018 / 11 h 07 min

        Merci à toi pour ta fidélité. Bises

    9. 10 novembre 2018 / 11 h 46 min

      C’est sympa de nous parler un peu de l’histoire de ta ville.
      Je ne connaissais pas.
      Et en plus il y a de supers expositions dans ces lieux réaménagés .
      Merci pour ton bel exposé.
      Bon week-end.
      Bisous !

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?