• La famille

    Renforcer les liens avec sa famille, qu’elle soit nombreuse ou pas, recomposée, monoparentale ou dispersée géographiquement, la famille reste une « valeur refuge« .

    Comme les 5 doigts de la main

    Pourtant, à une époque où les relations de la « vraie vie » tendent à marquer le pas au profit des interactions virtuelles, les liens familiaux peuvent se distendre.

    Alors, il est tant de consolider ces liens indispensables pour son équilibre !

    Réfléchir à l’importance de la famille

    Il est utile de prendre le temps de réfléchir à ce que la famille nous apporte. Dans un monde ou tout va vite on en oublie l’essentiel. Les moments passés en famille sont en effet des instants où l’on peut être soi-même. Le fait de se souvenir de ses origines, de son enfance, sont autant de réconforts lorsque tout semble nous échapper.

    Ritualiser

    La vie est ponctuée d’évènements : anniversaires, Noël, cousinades des occasions de se rassembler sont nombreuses. Il ne faut pas imposer, en revanche ritualiser ces rendez-vous permet d’installer des liens dans la durée. Mais chacun doit se sentir libre de venir.

    Ne pas idéaliser la famille

    La famille est un refuge, c’est vrai, mais elle peut être également un vivier de conflits. Entre jalousie, malentendu, non-dits, nombreux sont les points de divergence : « …idéaliser la famille, c’est risquer d’être systématiquement déçu ». Il faut accepter les travers des uns et des autres, voire en rire….

    Pratiquer de temps en temps une activité ensemble

    Il n’est pas toujours facile de partager les mêmes centres d’intérêt. Mais il peut être bon de s’intéresser aux goûts de ses enfants, ses proches : c’est montrer que l’on prête attention à ce que l’autre aime. C’est lui prouver notre considération et notre envie de mieux le connaitre.

    Cultiver les liens avec les cousins

    Les cousins sont un peu comme un frère ou sœur sans la rivalité qui existe parfois dans une fratrie. Encourager cette amitié presque fraternelle entre ses enfants et ceux de nos frères ou sœurs c’est garantir que les liens familiaux vont perdurer.

    Utiliser les réseaux sociaux

    Certes, ils ont tendance à prendre le pas sur les vraies rencontres. Cependant, ils ont aussi le pouvoir de nous reconnecter les uns aux autres.

    S’écrire

    Envoyer une carte postale durant ses vacances, un simplement un sms pour formuler ce qui est parfois difficile à dire. C’est plus facile de s’exprimer par écrit. On pose avec ses mots son ressenti, ses sentiments. Parfois cela débloque des situations, il y a moins de pudeur que par oral et la relation peut être plus forte.

    La famille nous réconforte dans un sentiment d’appartenance.

    Quel est votre ressenti face à ce sujet ? Donnez moi votre avis en commentaire, je vous répondrai avec plaisir.

    blog les rdv d'Hélène

    Suivre:

    20 Commentaires

    1. 7 novembre 2019 / 17 h 01 min

      On idéalise souvent la famille, c’est vrai. Mais nous essayons de garder cet esprit, d’entretenir les relations et lors des vacances, nous sommes ravis de voir les petits enfants qui jouent et sont très proches. Nous programmons chaque année un voyage ensemble.Il faut entretenir les liens, avec beaucoup de respect et l’esprit de tolérance

      • Helene
        Auteur
        7 novembre 2019 / 17 h 11 min

        Oui on idéalise peut-être parce que d envisager de se fâcher est…justement inenvisageable pour certains d entre nous..

    2. RODRIGUEZ /DAUGREILH Mp
      4 novembre 2019 / 19 h 23 min

      MERCI pour le BLOg et partage de la Famille , les belles photos des frères sœurs et tout et tout…… Autant de différences de caractères Mais l’Amour unit tout ce petit monde. Ta soeur qui t’aime. Mpaule

      • Helene
        Auteur
        4 novembre 2019 / 20 h 14 min

        Oui Marie autant de différences de caractères mais l’Amour est plus fort que tout ! J’ai envie d’y croire malgré les incompréhensions parfois… Moi aussi je t’aime, je t’embrasse

    3. caroline ida ours
      1 novembre 2019 / 12 h 35 min

      Moi ma famille est tellement petite….

      • Helene
        Auteur
        1 novembre 2019 / 19 h 15 min

        Ah….parfois de vrais amis peuvent remplacer la famille…. 😉

    4. NefertarideLyon
      31 octobre 2019 / 21 h 29 min

      On idéalise trop la famille (la famille formidable) il faut être super souple de caractère pour accepter toutes les chamailleries des uns et des autres
      Il n’y a pas d’obligations de s’aimer, mais il faut essayer de rester courtois

      C’est comme dans la vraie vie, j’ai des affinités avec certains cousins ou cousines, et rien du tout avec d’autres (sans être fâchée, mais le courant ne passe pas)

      • Helene
        Auteur
        1 novembre 2019 / 19 h 13 min

        Je suis de ton avis : tolérance ! Mais ce n’est pas toujours facile….comme dans la vie de tous les jours avec nos amis, nos collègues…etc

    5. dom1108
      31 octobre 2019 / 21 h 10 min

      Bonsoir Hélène,
      Merci pour bel article. Et oui la famille devrait être nos repères et refuge mais il n’en est malheureusement pas toujours ainsi.
      Mon père est fils unique, ma mère fâchée avec sa famille.
      Je suis également fille unique et pour moi, cette petite famille n’est que souffrances et destruction. L’éloignement n’a été que salvateur mais trop tardif. Néanmoins, j’envie les personnes qui ont de superbes familles.
      Belle soirée
      Bises

      • Helene
        Auteur
        1 novembre 2019 / 19 h 21 min

        Bonsoir, je comprends…tu sais, dans TOUTES les familles il y a des tracas, jalousie et disputes ! Même dans la mienne, même si on s’aime…pas facile de s’aimer sans jugement et jalousie. J’espère que tu as de vrais amis qui peuvent combler ce manque. J’ai la chance d’avoir également 3 couples de VRAIS amis que je connais depuis 43, 34 et 18 ans ….des anges ! Bises et un grand merci d’avoir pris le temps de mettre un commentaire.

    6. 31 octobre 2019 / 12 h 59 min

      Bonjour Hélène , félicitations pour cet article et merci de l’avoir écrit. Je suis très attachée à ma famille et je maintiens le lien entre les cousins. Pour moi c’est essentiel et c’est mon havre de paix. La période de Noël qui arrive est très importante pour moi et je réunis toute ma famille le soir de Noël. C’est vraiment un jour de fête , je décore, je cuisine, j’offre des cadeaux, pour que mes enfants gardent de jolis souvenirs et perdurent un jour cette tradition. Je garde de merveilleux souvenirs de mes grand-parents et je regrette maintenant qu’ils sont partis la période de ma jeunesse où je leur préférais mes copains ! Belle journée

      • Helene
        Auteur
        31 octobre 2019 / 13 h 08 min

        Merci Corinne, je suis tout comme toi attachée à ma fratrie…j’en ai besoin pour mon équilibre. D’autant plus que mes parents ne sont plus là depuis longtemps…Parfois, je suis déçue et puis mon caractère positive me fait avancer et surtout ne pas être rancunière. J’espère avoir transmis à mes enfants ces valeurs…Je t’embrasse

    7. 31 octobre 2019 / 12 h 35 min

      Je crois que la famille est le lieu des plus grands bonheurs et des plus grandes souffrances. Nous jouons tous un rôle qui nous enferme dans un type de comportement. Quand la famille accepte le changement, l’évolution et le retrait de ses membres sans jugement alors elle peut être vraiment un refuge. Mais les mémoires transgenerationnelles, les secrets ou les non dits produisent des dégâts très lourds. Je reçois tous les jours des patients avec des troubles reliés à leur famille mais le plus beau c’est apprendre à accepter les êtres comme ils sont plutôt que les idéaliser. Pour des cas plus rares, l’éloignement est salvateur. Vaste sujet bonne journée Helene

      • Helene
        Auteur
        31 octobre 2019 / 12 h 44 min

        Comme tu as raison Stéphanie…l’éloignement est parfois indispensable pour l’apaisement…et se retrouver peut être envisagé quand les douleurs se sont estompées….Mais c’est vrai que c’est autant de moments en émotion de bonheur que tant en souffrance et douleurs…
        Merci pour ton avis de professionnel. Je t’embrasse

    8. Helene
      Auteur
      31 octobre 2019 / 11 h 54 min

      Bonjour, tu as raison de t’occuper de ta maman et fille de ton frère…en ce qui me concerne je n’ai plus mes parents depuis 26 ans…heureusement que mes freres et sœurs sont là (neveux et nièces bien sur !) même si parfois c’est compliqué de se comprendre ! rire !!! J’espère que mes enfants seront également unis…

    9. 31 octobre 2019 / 11 h 28 min

      Peut-être, peut-être pas…. On ne choisit pas sa famille d’origine. Cultiver les liens, lutter contre les rivalités et malentendus, je suis d’accord aussi longtemps que cela ne devient pas toxique pour soi-même.Parfois, l’éloignement est une solution nécessaire pour éviter des discordes inutiles.
      Très attachée à cette valeur, j’ai du accepter que mes soeurs suivent d’autres chemins, j’espère que mes enfants pourront rester complices entre eux

      • Helene
        Auteur
        31 octobre 2019 / 11 h 50 min

        Bonjour, je suis tout à fait de ton avis…parfois c’est compliqué d’accepter les différences. Il ne faut pas que cela nuise à son équilibre. JE suis issue d’une fratrie de 5 , ce n’est pas tous les jours faciles l’entente (il faut être honnête) mais en ce qui me concerne, j’ai besoin d’eux…

    10. Sandrine
      31 octobre 2019 / 11 h 02 min

      Coucou ma belle, il n’est pas toujours facile de conserver des liens avec sa famille. La vie fait qu’on s’éloigne à cause d’incompréhensions et de jugements hâtifs. Pour ma part, je reste attachée à la mienne même si on se voit plus rarement à cause de mon éloignement. C’est la vie … en tout cas, il est vrai que la famille c important ! Merci pour cet article où tu en parles si bien ! Gros bisous 💋💋

      • Helene
        Auteur
        31 octobre 2019 / 11 h 52 min

        Merci pour ton avis Sandrine, c’est vrai que c’est un sujet qui m’est cher…comme tu dis pas toujours facile. Nous avons tous nos défauts, accepter les différences de l’autre…pas toujours facile. Même si on est tolérant Bisous

    11. 31 octobre 2019 / 10 h 10 min

      Tout est dit pour ma part n ayant plus de frère qui etait le seul lien je m occupe beaucoup de ma maman et de la fille aînée de mon frere.sa deuxième fille dont je suis la marraine je l a voit moins mon ex belle sœur s étant éloigné de nous.ainsi va la vie.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?